Quand l’heure du 5 à 7 familial rime avec irritabilité

Avez-vous souvent l’impression que le 5 à 7 est un petit peu sportif à la maison ? On arrive du boulot, les enfants arrivent de la garderie ou de l’école et ils sont survoltés, font des crises de colère ou recherchent notre attention. Ils sont souvent impatients et à fleur de peau.

 

Aujourd’hui, je vous partage une astuce pour vous aider et faciliter votre 5 à 7 en famille.

 

On dit souvent que les enfants recherchent beaucoup notre attention. À cela je réponds qu’ils disposent surtout d’un « réservoir d’affection » qui a besoin de se faire remplir. C’est un peu comme un réservoir à essence. Si ma voiture a besoin d’essence, je vais aller remplir le réservoir. Si je suis un peu de type anxieux, et que le réservoir d’essence est à moitié plein, il se pourrait que j’aille mettre de l’essence, juste au cas où, pour être certain de ne pas en manquer en cours de route.

 

Les enfants, c’est la même chose. C’est exactement ce qu’ils font. Ils recherchent notre attention, notre affection, et ont besoin de faire remplir leur réservoir. Certains ont un réservoir plus petit, qui se vide plus rapidement. D’autres ont le réservoir plus grand, et ont besoin qu’on le remplisse beaucoup et souvent.

 

Si je suis un enfant plus « insécure » , mon réservoir se vide rapidement et j’ai besoin de plus d’attention venant de mes parents. Quand j’arrive le soir, dans le 5 à 7, il est complètement vide, à sec. Même si j’ai eu de l’affection de mon éducatrice ou de mon enseignante dans la journée, ce n’est pas suffisant.

 

JE SAIS que lorsqu’on arrive à la maison ça va vite, et que pour certains parents il est déjà 18h00 ou 18h15. Je sais que c’est intense et à quel point ça roule. MAIS, je vous dirais : investissez 10 à 15 minutes de votre temps, où vous consacrez de l’attention soutenue à votre enfant EN ARRIVANT. Par attention soutenue, je veux dire regarder dans les yeux, toucher, donner des bisous, caresser les cheveux, jouer ensemble, se dire qu’on s’aime, se raconter notre journée. C’est sûr que si je coupe mes légumes en même temps que tu me racontes ta journée, oui je te donne de l’attention et je remplis ton réservoir, mais il se remplira probablement moins rapidement.

 

Prendre un temps d’arrêt de 15 minutes où on donne beaucoup d’attention, où on considère notre enfant, où on le fait sentir important, c’est synonyme que l’on risque d’avoir un 5 à 7 beaucoup plus facile. Je vous invite à l’essayer !

 

 

Crédit image : <a href=’https://fr.freepik.com/photos-libre/maman-et-sa-fille-cuisinent-des-legumes-a-la-maison-dans-la-cuisine_2529109.htm’>Designed by Freepik</a>

 

Par | 2018-07-10T20:36:15+00:00 juillet 10, 2018|0-5 ans, Autonomie 0-5 ans, Gestion des émotions|0 commentaire

Laisser un commentaire

X